Article sur Amandine Henry (le 25/10/13)

25 octobre 2013 - 11:39

L'heure d'Amandine Henry

Mise à l'écart durant plus de deux ans par Bruno Bini, Amandine Henry, la milieu de Lyon, a désormais sa chance en équipe de France où Philippe Bergeroo, le nouveau sélectionneur, veut l'installer.

Amandine Henry (à droite), avec sa capitaine Wendie Renard et son sélectionneur Philippe Bergeroo. (L'Equipe)

Amandine Henry (à droite), avec sa capitaine Wendie Renard et son sélectionneur Philippe Bergeroo. (L'Equipe)
 
Pour Amandine Henry, ce serait une première. Ce soir, face à la Pologne, en match amical (20h50 à Beauvais), la milieu de l'OL pourrait vivre sa troisième titularisation d'affilée en autant de matches de l'équipe de France (après celles face à la République tchèque : 2-0, le 20 septembre, et au Kazakhstan : 4-0, le 25). Du jamais vu dans sa jeune carrière internationale (16 sélections, 1 but). Cela s'explique par la volonté de Philippe Bergeroo, le nouveau sélectionneur, d'en faire l'une de ses cadres. «Sur les matches que j'ai vus quand je suis allé superviser Lyon, Amandine a toujours réalisé de bonnes prestations, explique-t-il. Elle travaille beaucoup pour le collectif, a des qualités défensives mais aussi offensives idéales pour jouer à ce poste-là.»
«Il fallait remettre un coup de boost dans cette sélection, changer» Écartée de la sélection durant deux ans et demi par Bruno Bini, son prédécesseur (2007-2013), pour manquement à son projet de vie, Henry (24 ans) voit dans l'arrivée du nouveau staff l'occasion de saisir enfin sa chance : «Je suis très contente du changement. Il fallait remettre un coup de boost dans cette sélection, changer. Comme il n'a jamais entraîné de filles auparavant, Bergeroo a un regard neuf, on a tout à prouver. On veut se surpasser. Quant à moi, j’ai envie de rester dans cette équipe puis de m’y imposer». Pour Wendie Renard, sa coéquipière et capitaine en club comme en sélection, Henry peut apporter beaucoup aux Bleues par «son jeu long», «sa puissance», «sa technique» et «sa bonne qualité de frappes» notamment sur «coups de pied arrêtés».

Les blessures enfin derrière elle

Longtemps handicapée par son genou, où elle a dû subir une greffe du cartilage, notamment lors de ses débuts à Lyon, la milieu est, en ce moment, épargnée par les blessures et semble retrouver la sérénité. Cette saison, elle n'a d'ailleurs pas manqué un match de championnat. «Elle est consciente qu'elle a énormément de chances de jouer au foot, glisse Renard, donc elle essaie au maximum de prendre du plaisir sur le terrain». Son plaisir en sélection passe par une qualification à la Coupe du monde 2015. Mais Henry vise plus haut. «On a vraiment envie de gagner des titres à présent, il y en a marre de perdre», prévient celle qui devrait débuter ce soir. À moins que Bergeroo ne la préserve en vue du match en Autriche, jeudi prochain, qualificatif pour le... Mondial.

Commentaires

Florian DEBAISIEUX et 6 autres 18 jours
U12 Abder : nouveau joueur 18 jours
U13 Jamel : nouveau joueur 18 jours
Seniors C : nouveau joueur 18 jours
U14 : nouveau joueur 18 jours
U15 : nouveau joueur 18 jours
U16 : nouveau joueur 18 jours
U17 : nouveau joueur 19 jours
U18 : nouveau joueur 19 jours
Sébastien NOTOT et Mathieu MATON 19 jours
Seniors A : nouveau joueur 19 jours
Planning des entraînements pour la saison 2017/2018 : nouvelle photo 26 jours
Planning des entraînements pour la saison 2017/2018 et U16 : défaite 1-0 à Wasquehal ES (24/06/2017) 26 jours
U16 : défaite 1-0 à Wasquehal ES (24/06/2017) 26 jours
U16 : défaite 1-0 à Wasquehal ES (24/06/2017) : nouvelles photos 26 jours