AVOIR L'ESPRIT CLUB

20 janvier 2014 - 11:50

        Etre éducateur - être dirigeant - être joueur à l'Iris Club de Lambersart, c'est certes une exigence de compétition et de résultats que la direction est la première à attendre de chacun. Mais, être membre du club, c'est aussi répondre à d'autres critères qui mettent en avant l'investissement pour la collectivité et la convivialité. En effet, si on veut sur le terrain être en capacité de renverser des montagnes, il faut témoigner d'un supplément d'âme qui passe par la fierté d'appartenance à l'Iris Club Lambersart - qui passe par l'existence d'un esprit club - qui passe par la mobilisation de chacun derrière un projet collectif. 

 

         Ces derniers jours, il est regrettable que cette évidence ait été oubliée par nombre d'éducateurs - de dirigeants et de joueurs qui ont adopté des comportements individualistes mettant en péril l'esprit club sur lequel la nouvelle équipe dirigeante veut s'appuyer. En effet, il est inconcevable dans la vie d'un club de ne pas être capable de se mobiliser derrière des manifestations organisées par le club - de ne pas se sentir concerné par la vie associative - de rester chacun dans son coin à s'occuper de sa petite équipe sans se préoccuper de ce qui se passe dans le club.


        Aussi, j'appelle chacun à une prise de conscience sur ses devoirs moraux lorsqu'il signe dans un club : être membre de l'IC Lambersart, ce n'est pas seulement être un consommateur ; c'est aussi être un acteur de la vie du club pour que, tous ensemble, nous formions une VRAIE EQUIPE. Puisque nous sommes encore en période de voeux, je forme donc celui que chacun prenne conscience de ce qu'implique l'appartenance à un club - de son obligation morale d'être présent à toutes les manifestations organisées par le club. Je rappelle d'ailleurs celles à venir : tournois en salle de février - stage de Pâques - tournoi international.

 

       De tout mon coeur, j'espère être entendu car la progression du club passe par cette évolution des mentalités. Puissé-je être entendu !

                                                                               Alain BEDU (président)

Commentaires