Discours du président à l'Assemblée Générale

26 octobre 2014 - 23:01

     Tout d'abord, merci à toutes et à tous pour votre présence. Je remercie au passage Alain Mazereeuw Adjoint aux Sports d'être parmi nous. 

     Votre présence est, à n'en pas douter, déjà le signe de la bonne santé de l'Iris car cela marque l'intérêt que vous portez à votre club !
     Je voudrais commencer cette AG par une excellente nouvelle qui s'est concrétisée il y a quelques jours : l'Iris est officiellement à nouveau club partenaire du Losc, ce qui n'était plus le cas depuis plusieurs années. Il est évident que ce partenariat va nous offrir de nouvelles perspectives et va nous permettre d'avancer vers tous nos objectifs.
     Lors de l'AG élective du mois de juin, nous nous étions fixés entre autre défi de redonner les clés du club aux adhérents. Force est de constater que c'est d'ores et déjà le cas. Oui un club, mais plus encore une association, ne peut exister que par et pour ses adhérents. C'est ce qui le différencie fondamentalement de toute autre forme de structure, et surtout de structure mercantile. Une association ce n'est pas un commerce où le client est roi parce que consommateur. Non. Une association c'est un lieu privilégié pour la vie collective dans le respect des diversités. C'est le moyen de se rassembler autour de projets et d'objectifs communs. C'est se doter de moyens pour cheminer ensemble vers nos objectifs. C'est se doter d'une direction pour mettre tout çà en musique. C'est le lieu où la nécessité de communiquer est essentielle. En parlant de communication et d'outil, chacun peut apprécier désormais notre site internet, sa réactivité. 

     Bref, et j'y reviendrai tout au long de cette intervention, une association, un club, notre association, notre club, sont un bien précieux dont nous sommes toutes et tous responsables et comptables. C'est d'ailleurs pour cela que dans la 2ème partie de cette AG vous aurez à vous prononcer sur l'approbation des comptes de la saison 2013-2014. Ou autrement dit, grâce à Jean-Jacques qui est dans les starting-blocks pour son show, vous aurez à valider ce qui est désormais notre fil conducteur, à savoir que les finances sont la traduction d'une politique et sont donc au service de la politique décidée par le club. Et non l'inverse. Désormais ce ne sont plus les moyens financiers qui détermineront les décisions. Je n'en dirai pas plus sinon je vais manger la feuille de Jean-Jacques. Mais il y aura un lien étroit entre cette présentation générale et ce que vous dira Jean-Jacques.

     Voilà quatre mois, vous dotiez l'Iris d'une nouvelle direction et ce après une année dont nous espérons toutes et tous n'avoir jamais à la revivre. J'en profite au passage pour remercier Alain Bédu pour tout ce qu'il aura assumé et je vous informe que la Ville de Lambersart l'a honoré comme il se devait. J'en profite également pour vous annoncer que nous aurons une nouvelle étape à affronter, à savoir le procès en correctionnelle de l'ex-présidente pour abus de confiance, et ce 31 mars 2015.
     Je souhaiterais d'entrée valoriser le rôle joué depuis le mois de juin, par l'ensemble du Comité Directeur. Collectivement et individuellement ils jouent leur rôle. Ils sont en poste et assument des tas de missions dans l'ombre mais qui si elles n'existaient pas, et bien le club ne pourrait pas fonctionner. Vous avez d'ailleurs pu le mesurer par la distribution des survêtements dès les reprises d'entraînements ou par l'arrivée de la camionnette.
    Oui l'Iris est dirigé par une équipe et j'estime que c'est notre première victoire. Il n'y a pas de fatalité à la perte de bénévoles. Il faut donner envie. Il faut permettre à chacun de pouvoir décider. Il faut déléguer. Confier des responsabilités. Bref il faut faire confiance.
       Alors après, bien évidemment ce sont les actes et les résultats qui tranchent. Et quand nous regardons de près, nous avons quelques éléments de confiance.
     Je peux affirmer que nous aurons plus de licenciés pour la saison 2014-2015 comparativement à la dernière.
Nous sommes potentiellement 526 licenciés. Potentiellement car des dossiers sont encore en cours de validation mais à cette date, ce sont déjà 18 de plus que la dernière saison. Et je pense que ce n'est pas fini.
     Les premiers résultats sportifs sont très encourageants. Je n'en dirai pas plus car vous comprendrez qu'après deux mois de compétition, ce serait très hasardeux de tirer des conclusions. Mais, après le repêchage des seniors A en PHR, nous avons eu pendant l'été la confirmation dans le foot à 11 que toutes nos équipes jeunes garçons seraient au plus haut niveau ligue soit la DH (ou quasiment) avec nos U15 en PH. Et nos premiers résultats sportifs sont plus qu'encourageants, et ce grâce à l'investissement de tous les coachs du foot à 11. J'en profite d'ailleurs pour émettre un souhait : c'est que nos U19 atteignent le tour fédéral de la Gambardella, l'équivalent de la Coupe de France U19. Nous sommes à deux victoires de cet objectif. L'atteindre serait un événement qui ne s'est pas passé depuis bien longtemps.
     En tout état de cause, nos objectifs pour les garçons et pour cette saison sont clairs : la montée en PH pour les seniors A, en Promotion pour les seniors B. Etre en DH pour toutes nos équipes jeunes ou pour le moins rester en Ligue. Car, atteindre ces objectifs, c'est se situer dans la mise en œuvre de notre projet sportif, à savoir atteindre la DH en seniors d'ici quatre ans.
     Nous avons pour ambition de réaliser ce projet sur ce que l'on sait faire de mieux, à savoir la formation. Iris club formateur ne doit plus en rester au slogan. Encore moins de former pour les autres. C'est former pour nous-mêmes et contribuer à ce que les joueurs qui nous amènerons vers cet objectif soient issus de notre formation. De ce point de vue, je voudrais saluer l'énorme travail effectué dans l'ensemble du foot éducatif, dans des conditions parfois difficiles, de l'école de foot aux U13. Tout d'abord, nos effectifs sont bien remplis. Mais surtout une cohérence d'apprentissage se met en place grâce aux éducateurs. Mais aussi grâce à la pugnacité de Mouss à qui nous avons confié cette tâche fondamentale.
     Un autre défi que nous étions fixés lors de la dernière Assemblée Générale était déjà de maintenir une filière féminine. Mais plus encore de construire un véritable projet de développement du foot féminin. Il a fallu raisonner en étapes. D'abord sauver ce qui pouvait l'être pour ensuite se tourner vers des femmes, des filles qui veulent pratiquer ce sport. Là aussi, nous pouvons considérer que les deux objectifs sont atteints. Nous avons 3 équipes engagées, 3 équipes encadrées. Nous sommes en passe de dépasser les 50 licenciées et ce n'est pas fini, car il ne se passe pas une semaine sans que de nouvelles féminines nous contactent. Et souvent ce sont des féminines qui n'ont jamais pratiqué le foot. Oui là aussi nous sommes sur notre identité de club formateur. Nos objectifs pour cette saison sont moins dans les résultats sportifs mais plus de s'inscrire dans la durée pour allier construction et perspective de foot de compétition. De ce point de vue, nous nous fixons comme ambition de créer une école de foot pour les filles de 6 à 10 ans et une équipe U15 pour la saison 2015-2016. J'espère d'ailleurs obtenir dans les semaines qui viennent un RDV avec le Directeur de deux écoles primaires situées à proximité du stade pour bâtir un projet de découverte du foot pour les filles.
     Par ces objectifs, nous réaffirmons que le foot à l'Iris c'est garçons et filles. Et nous démontrerons qu'il n'y a pas besoin de structures séparées pour réussir leur développement.

     Dernier point, et qui à nos yeux et aux miens en particulier, est tout aussi important que ces aspects organisationnel ou sportifs : l'Iris est redevenu un lieu de vie. Un lieu de convivialité. Et le marqueur le plus probant c'est ce club house. J'en profite pour me tourner vers Alain Mazereeuw pour lui rappeler combien nous avons besoin d'un nouveau club house... Je ne parle pas de l'impact financier même si il n'est pas neutre. Non. Je parle du lieu où les gens viennent ou reviennent pour la plupart. Tout d'abord, celles et ceux qui s'y succèdent derrière le bar y contribuent pour beaucoup. Et je voudrais vraiment les remercier publiquement car elles et ils contribuent à refaire vivre le club. Sous la houlette bien évidemment de Christian qui aura d'ailleurs organisé la petite réception d'après l'AG.
     Mais là aussi nous voulons aller plus loin et recréer une vie encore plus intense et collective. Nous avons remis en place une commission des fêtes qui a déjà plusieurs projets en tête pour cette saison. Ils vous en diront plus rapidement. Ils ont d'ailleurs un 1er objectif à savoir réussir l'arbre de Noël pour les plus petits le 17 décembre.

     Jean-Jacques vous donnera d'autres éléments de confiance. Mais ceux-ci ne doivent pas masquer une réalité qui est parfois encore trop chaotique de notre point de vue. Je veux parler des questions de comportement. Nous en faisons une priorité absolue car nous considérons que le foot ne peut pas se résumer à taper dans un ballon. Nous considérons que le foot par le biais d'une association sportive doit permettre l'apprentissage du respect. Le respect des personnes, le respect des règles, le respect des institutions. Et oui vraiment nous avons encore beaucoup de progrès à faire en la matière.
     C'est d'ailleurs pour cela que nous avons remis en place une commission de discipline et d'éthique, dont les prérogatives vont être élargies. Autrement dit, elle ne limitera pas au répressif même si en cas de besoin ce sera le cas. Il y aura une forte implication de cette commission dans le préventif autour des enjeux du respect.
     Mais je le dis ici avec force et solennité. Cette démarche concernera tout le monde sans exception. Du dirigeant au coach. Du joueur aux parents. Réussir notre projet passe immanquablement par un comportement irréprochable et une confiance dans le travail fait par chacun dans le club. Je sais que le foot pro fait rêver, qu'il vend parfois du rêve.
Mais chacun a l'obligation à la fois de rester à sa place et les pieds sur terre.
     Oui nous avons la chance de faire vivre un club qui est au plus haut niveau chez les jeunes. Mais cette chance nous donne des obligations. Il n'est plus concevable que des parents mettent en balance si ce n'est en chantage, leur présence au club ou plutôt celle de leur enfant, contre des désirs purement individualistes. Chacun a le droit à la parole. Mais je considère que parfois les limites sont allègrement dépassées à la fois vis à vis des éducateurs mais aussi vis à vis de la direction du club. Nous allons affronter ce phénomène qui n'a que trop duré.
     La commission Discipline et Ethique va engager des actions. Mais je le redis, si l'on veut atteindre notre projet sportif, cela passera par des comportements de tous irréprochables. J'invite donc chacun à la retenue. L'Iris a besoin de supporters. Les joueurs ont besoin de supporters. Pour le reste, la structure du club prend en charge la responsabilité que les parents lui transfèrent par la signature de la licence.
     Nous allons d'ailleurs pérenniser la journée d'accueil des nouveaux arrivants initiée grâce au projet BMF de Sébastien Van Impe. L'idée étant de faire visiter l'Iris. Son histoire. Son fonctionnement. Ses règles de vie.

     Pour conclure, et avant de passer aux éventuelles remarques ou questions, permettez-moi de saluer particulièrement le rôle et le travail effectués par le Comité de Gestion ou Bureau si vous préférez. LeuR responsabilité est importante dans la période. Et elle et ils l'assument dans un bénévolat plein et entier. Même parfois beaucoup plus encore. Je sais qu'ils n'aiment pas trop les lauriers mais tant pis et je l'assume. Ils ne sont pas là...rien ne fonctionne !
     La vérité du foot est sur le rectangle vert ? Soit. C'est une évidence pour une association sportive basée sur le foot. Mais ce n'est pas que le rectangle vert. Et c'est tout le rôle du Comité de Gestion. Des Vice-Présidents aux secrétaires en passant par les trésoriers. Oui merci à eux pour ce gros travail fourni.

Bonne Assemblée Générale à toutes et à tous.

Vive l'Iris !

Commentaires